Martine Storti

16 mars 2016 France culture, La grande table, émission de Caroline Broué

16 mars 2016 France culture, La grande table, émission de Caroline Broué

http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/peut-encore-debattre

Après les attentats contre Charlie Hebdo, après le 13 novembre, après Cologne, le débat s’est-il davantage fermé en France ? Comment sortir du manichéisme qui occupe notre pays ?

« La pensée en terme d’identité nous aveugle » Martine Storti

Pour cette seconde partie d’émission, nous recevons la professeure de philosophie Martine Storti. Journaliste, notamment à Libération, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages dont L’arrivée de mon père en France ,  Je suis une femme pourquoi pas vous ? , et plus récemment  Sortir du manichéisme. Des roses et du chocolat aux éditions Michel de Maule. Elle dialogue avec le journaliste et essayiste, directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire Marianne Alexis Lacroix.

« Je suis pour prendre le mot identité dans un autre sens, l’identité comme ce qui fait de l’identique, du semblable » Martine Storti

Son diffusé :

  • « Une femme honnête » de Jean Ferrat

Assez de faire de l’émancipation des femmes un enjeu identitaire, 2 mars 2016

Un double processus d’occidentalisation de l’émancipation des femmes est à l’œuvre, conduit par des courants politiques, religieux, idéologiques (tous les qualificatifs conviennent) en apparences opposés mais qui concourent, chacun à leur manière, à la construction d’une impasse.

L’actuel débat autour des articles de Kamel Daoud en est un exemple de plus, il n’est pas le premier et sans doute pas le dernier.

Article publié sur Le monde.fr le 2 mars 2016

Lire la suite...

Sortir du manichéisme

Mon nouveau livre en librairie depuis le 3 mars 2016 SORTIR DU MANICHEISME

APRES CHARLIE, APRES LE 13 NOVEMBRE, APRES COLOGNE

Un livre pour celles et ceux qui sont fatigués des intimidations, des oppositions binaires, des affrontements dogmatiques. Autant d’affaiblissements face aux assassins. Autant d’impasses qui empêchent de penser le présent.

Lire la suite...

Décembre 2015 : deux articles sur le Front national et les droits des femmes

Article publié dans L’Humanité du 9 décembre : « Un infini mépris de l’égalité et de la liberté des femmes »

Il y a l’apparence : la nièce, plus jeune, plus radicale, et la tante plus âgée et plus raisonnable qui la corrige. Quand Marion Maréchal-Le Pen annonce qu’elle supprimera les subventions au Planning familial si elle est élue présidente de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marine Le Pen, présidente du Front national, rétorque qu’une telle mesure n’est pas au programme du parti qu’elle dirige et qu’au niveau régional d’autres urgences s’imposent. L’ennui, c’est que d’autres têtes de liste pour les élections régionales ont exprimé les mêmes positions que la députée du Vaucluse, notamment Louis Aliot, par ailleurs compagnon de Marine Le Pen.

Lire la suite...

Le porc, les femmes et le philosophe

Le philosophe Pierre Manent propose, dans son récent ouvrage Situation de la France , un compromis avec les Musulmans, seule manière, selon lui, de créer avec eux « une amitié civique » et de leur donner au sein de la nation française la place qu’ils méritent sans les obliger à abandonner leur être musulman, à la fois de religion, de culture et surtout de mœurs.
Qui dit compromis dit ce qui est négociable et ce qui ne l’est pas. L’une des propositions de Manent est que la République « cède sur les mœurs », qui comprennent par exemple le porc à la cantine et la place des femmes. Sous cet angle, deux interdictions doivent être clairement énoncées : celle de la polygamie et celle du voile intégral. « Pour le reste, les relations entre les sexes sont d’un sujet d’une telle complexité et délicatesse, nous explique ce philosophe, qu’il est sans doute déraisonnable de damner une civilisation sur cette question. »

Lire la suite...