Mots clés : féminisme

Se mettre du côté de celles qui n’ont pas le choix. 5 avril 2016

A propos de la mode dite « islamique » ou « pudique »

Tribune parue dans Libération du 5 avril 2016
En 2004, le philosophe Alain Badiou qualifiait la loi interdisant le voile à l’école de « loi capitaliste pure », ordonnant que « la féminité soit exposée, autrement dit que la circulation sous paradigme marchand du corps féminin soit obligatoire ». Une décennie plus tard, « la mode islamique » lancée par certaines marques, permet de prendre la mesure de la pertinence de l’analyse !

Pour vendre, le capitalisme, encore appelé « paradigme marchand », ou néolibéralisme économique, comme on voudra, s’accommode de tout, des corps féminins dénudés comme des corps couverts, des fesses exposées comme des cheveux cachés, du string comme du burkini. Pourquoi ne pas s’y mettre puisqu’il y a un marché de la burka à fleurs et du tchador à carreaux ? Pourquoi de surcroît, ne pas les qualifier, trouvaille géniale de communicant, de « mode pudique » ?

Lire la suite...

Sortir du manichéisme

Mon nouveau livre en librairie depuis le 3 mars 2016 SORTIR DU MANICHEISME

APRES CHARLIE, APRES LE 13 NOVEMBRE, APRES COLOGNE

Un livre pour celles et ceux qui sont fatigués des intimidations, des oppositions binaires, des affrontements dogmatiques. Autant d’affaiblissements face aux assassins. Autant d’impasses qui empêchent de penser le présent.

Lire la suite...

Oui au féminisme et oui à l’Europe, mai 2014

Certes la situation de bien des Européennes est enviable comparée à celle des femmes de nombreux pays. Est-ce une raison pour la trouver satisfaisante ? Pour une femme qui comme moi appartient à la génération MLF des années 70, les progrès accomplis sont évidents. Mais les plus jeunes, et singulièrement celles qui ont l’âge que nous avions pour la plupart à l’époque estiment que leur situation n’est pas si brillante que ça. Et pour le dire, elles se mobilisent en constituant, pour les élections européennes du 25 mai, ces listes intergénérationnelles Féministes pour une Europe solidaire, déposées dans les huit circonscriptions françaises.  Que disent-elles, ces jeunes femmes et d’autres plus âgées ? Que malgré les progrès accomplis, précarité, travail partiel, chômage, inégalités de toutes sortes et dans de nombreux domaines, violences sexuelles, sexisme quotidien…font hélas encore partie du tableau.  Et même que des acquis des décennies antérieures peuvent être menacés, sous la pression de forces régressives politiques et religieuses. Ces constats des féministes françaises, d’autres femmes d’autres...

Lire la suite...

Eric Zemmour, le suicide français et la haine des femmes

Ce sont les pages sur le régime de Vichy qui ont suscité la majeure partie des critiques faites au dernier livre d’Eric Zemmour, Le suicide français. Et à juste titre beaucoup ont pris la parole et la plume pour rappeler ce qu’il convenait, à savoir que, contrairement à ce qu’affirme Zemmour, c’est bien le régime pétainiste qui a envoyé des Juifs de France et des Juifs français dans les camps de la mort. Cette réhabilitation de Vichy n’est pas un accident ou bien une provocation collatérale, elle est en cohérence avec le reste du livre. En effet rendre Vichy responsable, c’est rendre la France responsable, donc la salir, donc contribuer à la détruire. Et tel est bien l’enjeu de ce gros livre : dresser la liste de tous les responsables de « la mort de la France ». Certes, pour Eric Zemmour le déclin de la France remonte à bien des décennies, quasiment deux siècles puisqu’il a commencé avec la défaite de Waterloo et la fin du Premier...

Lire la suite...

14 février 2014 : Ne pas oublier la liberté

Chaque génération de féministes en fait hélas l’apprentissage. De la bêtise, de la manipulation, et pour une part plus réduite, de la saloperie. Le débat qui se joue depuis quelques semaines sur la scène médiatico-politique française en est la démonstration. Une fois de plus en effet il faut entendre ce que Simone de Beauvoir a entendu lors de la publication de son livre Le deuxième sexe dans les années 50, ce que d’autres avant elle avaient entendu, au long des décennies antérieures, ce que comme les autres filles du MLF, j’ai entendu dans les années 70 et que l’on entend encore, au grand étonnement des jeunes et dynamiques féministes d’aujourd’hui : qu’il faut s’en tenir à la nature, qu’oser affirmer qu’il y a une part culturelle et donc construite dans ce qui s’appelle le masculin et le féminin annule la différence des sexes, que l’égalité entre les hommes et les femmes fait perdre à ces dernières leur féminité… Autant de répétitions, décennie après décennie, siècle après...

Lire la suite...

L’orageuse liaison du socialisme et des femmes. Juin 1981

Article in F magazine Juin 81
L’orageuse liaison du socialisme et des femmes
La gauche et les femmes : historiquement, une succession le rendez-vous décevants. En sera-t-il autrement cette fois, à l’heure où la France donne sa chance aux socialistes ? La réponse dans les mois qui viennent.

« L’année prochaine doit être pour les femmes ce que fut le Front populaire pour la classe ouvrière : l’année de la libération. » Qui a dit cela ? François Mitterrand. Quand ? Lors de sa première candidature à l’Elysée. Le grand vainqueur d’aujourd’hui accomplira-t-il l’ambition du perdant de 1965 ? En 1981, les femmes qui, dans l’intervalle, se sont activement occupées de leur libération, savent bien qu’une année n’y suffit pas. Mais le présent et l’avenir de la « moitié du ciel » peuvent avantageusement s’éclaircir si le ciel tout entier s’en mêle. Pendant le septennat giscardien, les Françaises ont été séduites et abandonnées. Qu’en sera-t-il sous la présidence de François Mitterrand?

Lire la suite...

MLF et chansons

40 ans de MLF en chansons
Chansons et MLF : un assemblage qui se noue dès le début, comme si l’une des meilleures manières de dénoncer oppression et oppresseurs, était de le faire en chansons. Pour critiquer, refuser, se moquer, oui, mais pas seulement. Aussi pour affirmer une fierté d’être femme, la joie de se mettre en mouvement, le plaisir d’être ensemble…

Lire la suite...
mlf_liberation

Je suis une femme, pourquoi pas vous?

Ce livre, qui reprend une partie des articles que j’ai publiés dans Libération, commence à la fin de l’année 1974, parce que c’est à ce moment-là que je suis entrée à Libération. J’aurais pu dire « devenue journaliste à Libération », mais le mot « entrée » me semble plus adéquat. Certes, on n’entrait pas à Libé comme dans les ordres, cependant on n’y allait pas juste pour être journaliste ou pour avoir un gagne-pain, fort modique d’ailleurs !
Je suis une femme pourquoi pas vous ?
1974-1979 : Quand je racontais le mouvement des femmes dans Libération
Ed Michel de Maule, Mars 2010
EXTRAITS DE L’AVANT PROPOS

Lire la suite...