Mots clés : France

Eric Zemmour, le suicide français et la haine des femmes

Ce sont les pages sur le régime de Vichy qui ont suscité la majeure partie des critiques faites au dernier livre d’Eric Zemmour, Le suicide français. Et à juste titre beaucoup ont pris la parole et la plume pour rappeler ce qu’il convenait, à savoir que, contrairement à ce qu’affirme Zemmour, c’est bien le régime pétainiste qui a envoyé des Juifs de France et des Juifs français dans les camps de la mort. Cette réhabilitation de Vichy n’est pas un accident ou bien une provocation collatérale, elle est en cohérence avec le reste du livre. En effet rendre Vichy responsable, c’est rendre la France responsable, donc la salir, donc contribuer à la détruire. Et tel est bien l’enjeu de ce gros livre : dresser la liste de tous les responsables de « la mort de la France ». Certes, pour Eric Zemmour le déclin de la France remonte à bien des décennies, quasiment deux siècles puisqu’il a commencé avec la défaite de Waterloo et la fin du Premier...

Lire la suite...

A propos de la série Ecoles en France 2006

Article publié en avril 2006 par la revue du CNDP Télédoc
D’avance on s’en était réjoui. Comment ne pas se réjouir, en effet, à la perspective de passer presque quatre heures dans la compagnie d’enfants, de partager un peu de leur quotidien scolaire en pénétrant dans ce lieu si fermé aux adultes, quand ils ne sont pas enseignants, qu’est la classe ? Comment ne pas approuver aussi cette envie, précisée d’emblée dans le commentaire, de comprendre pourquoi, selon ce qu’affirme une enquête de l’OCDE de 2003, « les enfants français sont les plus stressés du monde développé », ou encore pourquoi, c’est le commentaire encore qui le dit, « 15 % des élèves sortent de l’école élémentaire en maîtrisant mal la lecture et l’écriture » ?

Lire la suite...

La déportation des enfants juifs du 20ème (17 octobre 2006)

Quel magnifique travail ! Avant d’utiliser ce qualificatif, j’ai hésité. Etait-il possible, avais-je le droit, d’user de ce mot pour saluer un ouvrage qui dit le malheur, la souffrance, la mort, la saloperie ? Mais il faut l’affirmer et le répèter, c’est un travail magnifique, soit un travail grand et remarquable et admirable que celui qui nourrit l’ouvrage collectif que le comité « Ecole de la rue de Tlemcen » vient de publier sous le titre « Se souvenir pour construire l’avenir. Ils habitaient notre quartier ». « Ils » c’est-à-dire les 1000 enfants du 20 ème arrondissement de Paris qui d’août 1942 à juillet 1944 ont été arrêtés, déportés et presque tous assassinés à Auschwitz. Plus de 1000 enfants du 20ème arrondissement de Paris soit près du dixième des enfants déportés de France, parce que nés Juifs. Peut être ne se souvient-on pas assez que 11000 enfants furent déportés de France, dont 8000 nés en France. Et sur ces 11000, 2000 avaient moins de 6 ans. Dans le 20ème, le plus jeune avait...

Lire la suite...