Catégorie Nouveautés

La déportation des enfants juifs du 20ème (17 octobre 2006)

Quel magnifique travail ! Avant d’utiliser ce qualificatif, j’ai hésité. Etait-il possible, avais-je le droit, d’user de ce mot pour saluer un ouvrage qui dit le malheur, la souffrance, la mort, la saloperie ? Mais il faut l’affirmer et le répèter, c’est un travail magnifique, soit un travail grand et remarquable et admirable que celui qui nourrit l’ouvrage collectif que le comité « Ecole de la rue de Tlemcen » vient de publier sous le titre « Se souvenir pour construire l’avenir. Ils habitaient notre quartier ». « Ils » c’est-à-dire les 1000 enfants du 20 ème arrondissement de Paris qui d’août 1942 à juillet 1944 ont été arrêtés, déportés et presque tous assassinés à Auschwitz. Plus de 1000 enfants du 20ème arrondissement de Paris soit près du dixième des enfants déportés de France, parce que nés Juifs. Peut être ne se souvient-on pas assez que 11000 enfants furent déportés de France, dont 8000 nés en France. Et sur ces 11000, 2000 avaient moins de 6 ans. Dans le 20ème, le plus jeune avait...

Lire la suite...

Robert Redeker (5 octobre 2006)

J’ai signé l’une des pétitions de soutien à Robert Redeker, celle qui émane de Respublica. Je juge nécessaire de donner cette précision car à mes yeux, toutes les pétitions qui circulent sur le sujet ne se valent pas. Et même, dans la pétition de Respublica, certaines phrases me déplaisent. Quoi qu’il en soit, on aimerait bien qu’un soutien à Redeker ne soit pas taxé d’islamophobie. On aimerait aussi qu’une prise de distance avec le contenu de son article du Figaro et au-delà avec sa conception du rôle d’un intellectuel (telle qu’elle transparaît à travers certaines de ses  tribunes) ne soit pas considérée comme une caution apportée aux lanceurs de fatwa. S’il faut en effet soutenir inconditionnellement Redeker, compte tenu des menaces qui pèsent sur lui, (je suis d’accord avec ce que les pétitions et les divers textes parus sur le sujet disent quant à la laïcité, au droit de soumettre un texte religieux à la critique, au droit au non respect des religions etc.), j’estime...

Lire la suite...

La faute à mai 68 ( 18 septembre 2006)

C’est un refrain, ou une antienne, ou une manie, ou une obsession, je ne saurais le dire, en tout cas ça revient, c’est régulier, pas la faute à Voltaire, pas la faute à Rousseau, la faute à mai 68, presque 40 ans plus tard, toujours la faute à Mai, Sarkozy vient encore d’entonner la rengaine, après d’autres, avant d’autres, pas de raison que ça s’arrête.

Lire la suite...