A propos du « féminisme intégral »: une entreprise de brouillages et de captation

Après le « nationalisme intégral » de Maurras, ou le « voile intégral » de certain-es islamistes, c’est un « osez le féminisme intégral ! » que prône la revue Limite. Quand l’anti-féminisme, voire l’ante-féminisme se déguisent en féminisme.

Lire la suite...